Date: 05/07/2019

Numéro 15 l’édito

Bon anniversaire !

Le Tour de France fait de Saint-Dié-des-Vosges une ville étape. C’est une première. Qu’on s’en réjouisse ! Nous faisons confiance aux montagnards vosgiens pour que ce ne soit pas la seule nouveauté estivale. 

Bol d’Air, comme toujours, fait le nécessaire, et l’agréable, à La Bresse, en mous mettant en mouvement sur Le sentier des lumières. Itinérance et évasion garanties ! Comment ne pas s’en réjouir ! Sur tout le territoire du Parc naturel régional des Ballons des Vosges qui fête en 2019 ses 30 ans, la nature, l’homme, l’environnement et le développement sont également au rendez-vous. Nouvelle source de joie, tant les enjeux sont d’importance. N’est-il pas question de préserver la biodiversité, source de vie et… d’économie, de saluer le travail collectif accompli et les projets à venir, de se dire au fond que la réflexion n’exclut en rien l’action ! Excellent anniversaire donc au PNRBV, à toutes ses équipes, d’élus, d’administratifs, de techniciens, aux citoyens qui les accompagnent, pour tisser un meilleur environnemental, social, économique et politique.

Puisqu’il est question de nature et d’humanité, la part belle est faite dans le dossier de ce numéro estival aux jardiniers du massif. La nature sauvage, c’est ma conviction, est sublime, par les quêtes, les émotions qu’elle suscite. Les espaces que ces femmes et hommes de l’art dessinent, ici et là, dans la montagne vosgienne sont à l’évidence le fruit d’une communion sincère, passionnée, créatrice. Nouvelle source de joie partagée ! De tels espaces de paix, d’intimité ouvrent, ce n’est en rien un paradoxe, à l’écoute du vivant, des vivants. Sage initiative, à l’heure d’agitations beaucoup plus incertaines !

Réjouissons-nous de pouvoir nous offrir ces instants chéris dans une montagne qui, des forêts déodatiennes auxsentiers des mineurs du Laurier en cette Franche-Comté vosgienne, des cours d’eau encore clairs, sous le contrôle d’Anne-Cécile, la sirène du peuple de l’onde, aux plats millimétrés de Fabrice Devrièse, le chef du Karélian, à Dommartin-les-Remiremont, engendre plus que jamais curiosité, plaisir et plénitude.