Date: 14/03/2020

Soutenez Montagnes des Vosges. Abonnez-vous !

Montagnes des Vosges vient tout juste de fêter sa 4e année d’existence ! C’est une fierté pour notre petite entreprise quand on connaît le sort réservé à la presse magazine dans notre pays. Nous sommes évidemment conscients que des évènements bien plus graves occupent l’esprit de tous depuis plusieurs semaines, mais nous tenions tout de même à informer nos lecteurs de la situation.

Le groupe Presstalis, anciennement NMPP, qui assure environ 75 % de la distribution de la presse en France, est à nouveau au bord du gouffre. En déficit chronique depuis des décennies, l’entreprise qui affichait une perte avoisinant les 70 millions d’euros sur l’exerce 2018, est à deux doigts de sombrer avec un passif estimé à 600 millions d’euros !

Bras de fer entre magazines et quotidiens, entre actionnaires-milliardaires et gouvernement, contributions financières de l’état, restructurations, destitutions, rien n’y fait ! Presstalis ne cesse de cumuler les dettes au grand dam des éditeurs de magazines indépendants qui en payent lourdement et injustement le prix.

En attendant un très probable dépôt de bilan annoncé pour la fin mars et une refonte salvatrice de la distribution de la presse en France qui devrait prendre de longs mois, les recettes encaissées par le groupe et ses filiales ne sont plus rétribuées aux éditeurs, ou alors dans des délais inacceptables ! Si Presstalis devait être en redressement judiciaire ou plus probablement en faillite dans les semaines à venir, elle laisserait alors derrière elle, pour le seul secteur des éditeurs de magazines, une ardoise estimée à 140 millions d’euros ! 

Comment ça marche ? Pour être diffusé, un magazine doit passer par une Messagerie de presse, Presstalis ou MLP (Messagerie lyonnaise de presse), qui à son tour délègue la distribution du titre par zone géographique à des entreprises appelées « dépositaires de presse » et qui elles-mêmes alimentent les marchands de journaux sur leur secteur. Chacun des dépositaires bénéficie d’une exclusivité territoriale pour l’ensemble de la presse en France. Si beaucoup sont indépendant, d’autres sont…des filiales de Presstalis ! Pas simple tout cela…

Mais il arrive aussi que la presse régionale traite directement avec les dépositaires, sans passer par les Messageries. C’est le cas pour Montagnes des Vosges qui, depuis juillet 2018, assure sa diffusion en Alsace, en Franche-Comté, en Champagne-Ardenne, via les deux dépositaires indépendants en charge de ces secteurs géographiques et avec lesquels nous travaillons sans l’intermédiaire du Groupe. La distribution est efficace, les échéances de paiement respectées. Bref, un grand merci à eux !

En revanche la diffusion de notre titre sur la Lorraine dépend toujours pour le moment d’un dépositaire appartenant au Groupe Pressatlis !

Par chance nous venons tout juste de recevoir le règlement de nos ventes du numéro d’été en Lorraine, soit 9 mois après son impression en juin 2019. C’est très long, mais c’est déjà ça. Nous ne l’espérions plus !

Mais qu’en sera-t-il des numéros d’automne et d’hiver dernier si la société Presstalis, et avec elle ses dépôts, venait à disparaitre. Serons-nous payés sur les ventes réalisées ? Une solution sera-t-elle proposée ?  Nous l’espérons mais l’ignorons à ce jour.

Longuement, associés et partenaires, journalistes et photographes, graphistes, amis et bénévoles nous sommes penchés sur la situation, tachant de mesurer l’impact que tout cela pourrait avoir sur notre toute jeune maison d’édition, sur l’avenir du magazine et celui de la presse payante dans sa globalité. 

Longtemps nous avons réfléchis sur les conséquences d’un tel bouleversement. Pas seulement pour Montagnes des Vosges, mais pour la culture de l’imprimé en générale, pour les images, les signatures et les mots, les passions couchées sur le papier, la liberté d’expression…

Nous nous sommes aussi interrogés sur la place des territoires dans notre société et sur la montagne en particulier. 

Contrairement à d’autres médias qui ont choisi de reporter, voire de suspendre pour un temps leurs futures publications, nous avons décidé de paraître au printemps et de diffuser également sur la Lorraine. Nous ne pouvons nous résoudre à priver l’ensemble de nos lecteurs et abonnés de ce prochain numéro « nouvelle formule », avec sa nouvelle maquette, que nous avons voulu plus claire, plus allégée, pour un meilleur confort de lecture, et ses nouvelles rubriques. Nous y travaillons depuis septembre 2019 !

Les prochains mois seront donc houleux, mais nous nous y préparons avec confiance, en réfléchissant à de nouveaux modes de diffusion pour Montagnes des Vosges, à de nouvelles stratégies, en nous disant que cette crise de la presse était nécessaire pour que les choses changent enfin. L’avenir nous le dira…

Alors en attendant que la situation s’éclaircisse, nous lançons un appel à nos lecteurs et à toutes celles et ceux qui nous suivent sur la toile et ailleurs, et qui pensent que la presse indépendante a encore de beaux jours devant elle : abonnez-vous ! L’abonnement est aujourd’hui le mode de distribution le plus fiable et le plus responsable. 

Choisir de vous abonner c’est aussi nous soutenir concrètement, nous permettre de disposer d’une trésorerie saine et durable, nous accompagner dans cette belle aventure et dans le déploiement de nos projets, renforcer notre lien de confiance. C’est aussi participer à la reconnaissance de nos montagnes !

D’avance merci !